Skip to Content

Historique

Depuis 1989, les citoyens de la région du Nord-Ouest du Madawaska ont accès à une source privilégiée d'informations, un endroit où les intervenants du monde forestier se donnent rendez-vous afin de partager ensemble et avec le grand public, leur passions pour les ressources forestières.  Ce rendez-vous se nomme le Salon de la forêt.  Une rencontre qui prône l'information, la sensibilisation et l'éducation.

Historiquement, le Salon de la forêt s'inscrit dans le cadre des activités qui se déroulent au cours de la Semaine nationale des forêts.  L'origine de cette semaine nationale remonte en 1920 alors que l'accent était mis sur la prévention des incendies.  En effet, la semaine s'intitulait plus précisément la Semaine de prévention des feux de forêt.  En 1950, la mission de cette semaine s'est élargie pour désormais couvrir l'importance de l'aménagement des forêts pour le présent et le futur et ainsi promouvoir la richesse canadienne que représente la forêt.  Une pléiade d'activités sont donc organisées pour l'occasion, sous la responsabilité de l'association forestière canadienne, une association vouée à la protection et la conservation des forêts.

La majorité des activités qui se déroulaient lors de cette semaine dans la région s'adressaient aux jeunes :  plantation d'arbres, reconnaissance du bébé de la semaine etc.  Une idée germa alors dans la tête d'un petit groupe de personne de créer une activité pour un public adultes.  C'est donc sous la présidence de M. Roger Aubut, du Ministère des Ressources naturelles et de l'Énergie que prie naissance le tout premier Salon de la forêt en 1989.  Selon Ginette Gagnon, membre du Comité oragnisateur, le but du Salon était de "véhiculer un message très important, soit que la forêt est une ressource que tous peuvent partager et fournir à la population l'occasion de prendre connaissance de l'utilité et de la nécessité de nos forêts".

Son premier départ eu lieu au Centre des congrès, où une vingtaine d'exposants se sont réunis pour transmettre de l'information par l'entremise de kiosques interactifs.  Questionnée sur la possibilité de faire de cet événement une rencontre traditionnelle, Mme Gagnon répond que lors de l'ouverture qu'ils n'ont pas encore pensé aux années à venir, "nous ne voulons surtout pas que le Salon devienne répétitif" fait-elel alors savoir.  Mais à la clôture du Salon, elle explique que le Salon a connu un succès tel que l'on considère en faire un événement annuel!

Le Salon a connu certes des débuts modestes, mais il prit de l'ampleur avec les années.  Mentionnons par exemple le nombre d'exposants qui a triplé depuis 1989 ainsi que le nombre de visiteurs.  Pour satisfaire à la demande, le Salon s'est déplacé du Centre des congrès au Palladium de Saint-Jacques depuis 2007, en passant par le Centre Lions et le Forum d'Edmundston.  Le Salon de la forêt a ajouté à ses cordes le divertissement en présentant de nombreux spectacles pour les petits comme les grands, de même qu'en agrandissant vers l'extiérieur pour exposer la machinerie forestière.  À travers ces changements, le Salon a toujours conservé sa vocation non-commerciale de même que ses objectifs de sensibilisation, de renseignements et de création d'opportunités de rencontre.

Des éléments distinctifs du Salon ont également été ajouté au fil des années.  Tout d'abord, la création en 1992 d'un logo représentatif du Salon qui fait ressortir tous les éléments de la nature : terre, arbres, eau et composantes multiples de la forêt.  Également, en 1996 le Salon se dotait de sa propre mascotte, FINO le renard.  C'est suite à un concours auprès des jeunes de la région quie notre renard fut baptisé.  Son nom exprime la finesse du renard, son intelligence, son amour de la nature de même que son sens de l'organisation.  Ses symboles sont maintenant reconnus par la population comme des symboles de richesse et de fidélité.



.